Jeff Koons ou l'art de la démesure

Publié le

Artiste contemporain majeur, Jeff Koons exaspère autant qu'il fascine. Retour sur une carrière aussi sulfureuse que singulière.

Jeff Koons
360b / Shutterstock
Article Prémium

Jeff Koons. Son nom ne vous dit rien ? C’est que vous vivez probablement dans une grotte depuis au moins trois décennies. Sans être passionné.e d‘art contemporain, vous avez obligatoirement entendu ce prénom et ce nom car notre homme est sujet à polémique et fait souvent les choux gras de la presse grand public. Portrait d’un ancien trader de Wall Street dont la cote sur le marché de l’art est à l’échelle de ses œuvres : DE-ME-SU-RÉE ! Ce peintre, plasticien, sculpteur américain, né en 1955 aux États-Unis, a grandi au sein d’une famille de la petite bourgeoisie new-yorkaise. Entre une mère couturière et un père commerçant dans la décoration, il est bercé dans l’amour des objets et des matières, ce qui va l’aider à développer un sens de l’esthétisme déjà très personnel. Le petit Jeff dessine beaucoup, et il est plutôt doué. Il intègre tout naturellement la School of the Art Institute…

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous