ß

Le journaliste Ali Feruz est enfin arrivé en Allemagne, après six mois de détention en Russie

Publié le

Le journaliste de Novaïa Gazeta, détenu par les services de l'immigration en Russie depuis le mois d'août 2017, a été autorisé à quitter le territoire. Lui et son compagnon sont arrivés sur le sol allemand le vendredi 16 février.

Ali Feruz
Ali Feruz, Радио Свобода (Radio Liberté) / YouTube

Il était détenu en Russie dans un centre d’immigration depuis le mois d’août 2017. Le journaliste et militant LGBT+ Ali Feruz est arrivé le vendredi 16 février dans la matinée sur le sol allemand, à Francfort, où il a obtenu l’asile politique, aux côtés de son partenaire.

Le jeudi 15 février, le journal indépendant russe Novaïa Gazeta avait indiqué qu’Ali Feruz avait réussi à passer le contrôle aux frontières dans un aéroport de Moscou. Sans révéler sa destination précise, l’avocat du journaliste avait précisé qu’il avait des billets pour l’Allemagne.

De nationalité ouzbèke depuis ses 17 ans, Ali Feruz avait fui l’Ouzbékistan pour la Russie en 2008, affirmant avoir été détenu et torturé par les forces de sécurité du pays. L’asile politique lui avait été refusé par les autorités de l’immigration en Russie sous prétexte qu’il n’était pas en mesure de prouver le danger qu’il courrait en Ouzbékistan. Décision confirmée au mois d’octobre 2017 par le tribunal du district de Basmanny, dans le centre de Moscou.

Une arrivée émouvante, à Francfort

Un mois plus tard, en novembre 2017, le tribunal avait jugé qu’Ali Feruz travaillait illégalement en Russie comme correspondant de Novaïa Gazeta, (journal qui a notamment révélé la torture subie par les homosexuels en Tchétchénie) puis ordonné son expulsion vers l’Ouzbékistan. Une décision qui a provoqué un tollé international.

C’est finalement au mois de février que les tribunaux russes ont ouvert la voie à Ali Feruz afin qu’il puisse quitter la Russie pour un autre pays que l’Ouzbékistan. À son arrivée à l’aéroport de Francfort, le groupe russe Alliance hétéro et LGBT pour l’égalité (Альянс гетеросексуалов и ЛГБТ за равноправие) a posté une photo très touchante du journaliste affichant un sourire de soulagement.