Pour un rassemblement entre féminisme et militantisme trans’ [L’écho des sorcières]

Publié le

Un plaidoyer sur le transféminisme à lire de toute urgence.

Le blog féministe L’écho des sorcières publie Transféminisme 101, un texte percutant sur la nécessité de faire émerger une convergence des luttes dans le milieu militant LGBT, en intégrant les problématiques féministes. Parce que les personnes trans’, qu’elles soient hommes, femmes ou non-binaires, subissent au même titre que les femmes cisgenres le poids du sexisme, l’auteure du texte analyse finement les différents mécanismes d’oppression et explique pourquoi il est désormais indispensable de relier les différents combats pour lutter contre les stéréotypes de genre et le système cispatriarcal.

« Nous, personnes trans’, devons reconnaître que quel que soit notre genre et selon le vécu de chaque personne, le privilège masculin a existé autrefois, ou il existe parfois encore, ou il existe habituellement. Cette reconnaissance nous permettra d’intégrer le féminisme à nos luttes et de transformer le “droit à changer de sexe” en “déconstruisons le sexe pour faire ce que nous voulons de notre corps, sans limite ni frontière sociale arbitraire”. Réciproquement, nous intégrer dans les luttes féministes permettra d’enrichir ces luttes par le vécu d’une facette différente du patriarcat, à savoir la transphobie. Nous, féministes, devons reconnaître que les personnes trans’, qu’elles soient hommes, femmes ou non-binaires, sont victimes de l’oppression patriarcale au même titre que les femmes cisgenres. Que les vécus des personnes trans’, s’ils diffèrent sur certains détails, sont fondamentalement extrêmement similaires à ceux des femmes cisgenres. La diversité apportée par leurs points de vue d’autres opprimé.e.s ne peut faire qu’enrichir nos luttes contre le patriarcat. »

À lire sur L’écho des sorcières.