Découvrez le classement des métropoles mondiales les plus queer

Publié le

Très récemment, le web magazine Lust Mag a publié la liste des grandes villes internationales les plus queer et queer-friendly au monde. La ville de Paris arrive en 12e position.

Ville LGBTI+/Shutterstock

Le web magazine Lust Mag a fait sa petite enquête afin de dresser une liste des grandes villes internationales les plus queer et queer friendly nommée « Liberal City Index ». L’étude est basée sur une liste de 14 critères qui ont permis de définir l’acceptation sociale et juridique de la communauté LGBTI+.

Parmi les critères de l’étude, faisaient partie le degré d’acceptation des orientations sexuelles ainsi que la visibilité LGBTI+ qu’offrent les différentes grandes villes. Le nombre de bars queer et queer-friendly, de sex-shop et sex-club ainsi que les événements LGBTI+ ont aussi été pris en compte. L’accès à la PrEP, la prévention et la manière dont les discriminations sexuelles sont traitées dans les différentes villes et ont aussi beaucoup compté dans le classement.

C’est la ville de New York qui arrive à la première place du classement, suivie des deux villes allemandes Cologne et Berlin. Pour ce qui est de la France, la ville de Paris se classe en douzième position… Il y a encore un peu de travail à faire pour que la capitale puisse évoluer à la hausse dans le classement Liberal City Index.

Voici les 25 villes les plus queer et queer-friendly au monde :

  • 1. New York
  • 2. Cologne
  • 3. Berlin
  • 4. Madrid
  • 5. Los Angeles
  • 6. San Francisco
  • 7. Londres
  • 8. Amsterdam
  • 9. Montréal
  • 10. Atlanta
  • 11. Sydney
  • 12. Paris
  • 13. Chicago
  • 14. Toronto
  • 15. Melbourne
  • 16. San Diego
  • 17. Barcelone
  • 18. Houston
  • 19. Vienne
  • 20. West Hollywood
  • 21. Rome
  • 22. Miami
  • 23. Dallas
  • 24. Santiago
  • 25. Vancouver
  • emilea

    Enquête qui n’est plus à jour pour des villes comme Houston et Dallas car le Texas interdit de fait l’avortement. De manière plus générale, à part New-York et la Californie, les USA ne sont pas vraiment « gay-friendly ».