Les journaux inédits de Patricia Highsmith publiés d'abord en français

Publié le

Les journaux inédits de la romancière américaine Patricia Highsmith vont être publiés en français début novembre, a annoncé l'éditeur parisien Calmann-Lévy, qui devance la parution en anglais.

patricia highsmith
La romancière américaine Patricia Highsmith - Open Media

Les Écrits intimes de Patricia Highsmith, 1941-1995 sort le 3 novembre, tandis que les éditions américaine (chez Liveright) et britannique (chez Weidenfeld & Nicholson) attendront le 16 novembre.

Ce volume de 1 200 pages en français reprend les 18 cahiers de journaux intimes et 38 carnets de notes de travail découverts après la mort de l’autrice de L’Inconnu du Nord-Express.

«  Ils contiennent la vie intime, sauvage, poignante et contradictoire de l’autrice, ainsi que des poèmes, des listes des lieux où elle a voyagé, des romans en cours de rédaction et des personnages les plus importants à ses yeux », résume Calmann-Lévy dans son programme de parutions.

L’une des particularités des journaux et notes est qu’ils ont été écrits en partie en français, une langue que la Texane parlait couramment, ayant vécu en France et en Suisse. Tous les passages en langue étrangère (avec d’autres en allemand, en italien et en espagnol) étaient conçus comme un « code » pour décourager la curiosité.

Les ayants droit avaient dévoilé un peu du contenu de ces journaux en 2019 au New York Times, en expliquant qu’ils ne cacheraient pas ses côtés les moins glorieux. Patricia Highsmith « pouvait être aveuglée par son propre sectarisme et avait adopté des positions racistes et antisémites », écrivait le quotidien.

Il ajoutait que parmi les « thèmes récurrents » se trouvait la difficulté à s’épanouir dans une société qui réprouvait sévèrement l’homosexualité.

L’année 2021 marque le centenaire de Patricia Highsmith, une romancière qui connut un succès immense avec des romans noirs comme les aventures de Tom Ripley, et des œuvres qui explorent les conflits intérieurs des femmes comme Carol ou Le Journal d’Edith.

Les droits du livre ont été vendus pour des traductions en italien, espagnol, portugais et chinois, dont la date de parution n’est pas connue.

Avec l’AFP

Centre de préférences de confidentialité