L'Allemagne indemnise des hommes gays ayant été victimes du Paragraphe 175

Publié le

Ce sont près de 250 personnes qui ont été indemnisés en Allemagne après avoir été victimes d’une loi criminalisant l'homosexualité en vigueur sous l’Allemagne nazis et après la Seconde Guerre mondiale.

Le texte du paragraphe 175 dans sa version de 1871 au Mémorial Shoah expo « Homosexuels et lesbiennes dans l'Europe nazie » - Christophe Martet pour Komitid

En début de semaine, l’Office fédérale allemande de la justice a accordé 249 demandes d’indemnisation qui ont été reversé aux victimes des lois anti-gay (le fameux paragraphe 175) qui était en vigueur sous l’ère nazie et après la Seconde Guerre mondiale. Les indemnités actuelles représentent pour l’instant la somme de 860 000 euros.

Le paragraphe 175 qui pénalisait l’homosexualité a été créé en 1871 et a été abrogé en 1994.  Sous cette loi, plus de 50 000 hommes ont été condamnés pour homosexualité. Toutes les condamnations prononcées en vertu de cette loi ont été annulées en 2017, jusqu’en 1969, lorsque l’Allemagne de l’Ouest a dépénalisé l’homosexualité.

L’indemnisation est plafonnée à 3 000 euros par condamnation, 1 500 euros pour chaque année passée en prison, 500 euros pour chaque enquête ouverte, 1 500 euros pour chaque année de mise en détention provisoire et le même montant pour les autres désavantages liés à la loi.

Toutes les victimes de cette loi qui souhaitent bénéficier de cette indemnisation peuvent la demander avant le 21 juillet 2022.

Centre de préférences de confidentialité