JO : l'athlète canadien·ne Quinn devient la première personne trans non-binaire à gagner une médaille

Publié le

Quinn, qui fait partie de l’équipe canadienne de football aux Jeux de Tokyo, est la première personne trans à remporter une médaille aux Jeux olympiques.

jo canada quinn football
L'athlète de l'équipe canadienne de football Quinn - Capture d'écran Instagram / @thequinny5

Lundi 2 août, l’équipe féminine de football du Canada a remporté son match de demi-finale (1-0) contre les championnes du monde en titre, les États-Unis avec une victoire de 1-0, et affrontera la Suède en finale ce vendredi 6 août aux Jeux olympiques de Tokyo. Cela signifie que le Canada aura au moins une médaille d’argent et peut prétendre alors.

Avec cette victoire, Quinn, l’athlète qui évolue au numéro 5 et qui utilise les pronoms they/them (iel, iels), devient la première personne trans non-binaire médaillée de l’histoire des Jeux olympiques.

« Premier olympien·ne ouvertement trans à concourir. Je ne sais pas comment me sentir. Je suis fier·e de voir « Quinn » figurer sur la liste des joueuses et sur mon accréditation », écrit Quinn dans un post Instagram. « Je suis triste de savoir qu’il y avait des olympiens avant moi incapables de vivre leur vérité à cause du monde  ».

« Je me sens optimiste pour le changement. Changement dans les législatures. Changement dans les règles, les structures et les mentalités », ajoute-iel. « Surtout, je suis conscient·e de la réalité. Les filles trans sont interdites de sport. Les femmes trans sont confrontées à la discrimination et aux préjugés tout en essayant de poursuivre leurs rêves olympiques. Le combat n’est pas près d’être terminé… et je célébrerai quand nous serons tous là ».

Quinn a déjà remporté une médaille de bronze avec son équipe lors Jeux olympiques de Rio en 2016, mais il s’agit cette fois-ci de sa première victoire depuis son coming out trans. Le 8 septembre 2020, iel avait en effet posté une photo sur son compte Instagram avec la légende : « Faire son coming out est DUR (et un peu stupide). Je sais pour moi que c’est quelque chose que je ferai à nouveau pour le reste de ma vie. Comme je vis en tant que personne ouvertement trans avec les gens que j’aime le plus depuis de nombreuses années, je me suis toujours demandé·e quand je ferai mon coming out publiquement ». 

« Instagram est un endroit étrange. Je voulais résumer les sentiments que j’avais envers mon identité trans dans un seul post, mais ce n’est vraiment pas la raison pour laquelle quelqu’un est ici, y compris moi-même. Alors à la place, je veux être visible pour les personnes queer qui ne voient pas de gens comme eux sur leur feed », précise-t-iel. « Je sais que cela m’a sauvé la vie il y a des années. Je veux défier les personnes cis (si vous ne savez pas ce que signifie cis, c’est probablement vous !) à être de meilleurs alliées. C’est un processus, et je sais que ce ne sera pas parfait, mais si je peux vous encourager à commencer, c’est quelque chose ».

Centre de préférences de confidentialité