Victime d’insultes homophobes après avoir chanté dans une église, Eddy de Pretto répond

Publié le

Jeudi dernier, s'est tenu à l’église parisienne Saint-Eustache le Piano Day, un événement organisé par le label Microqlima. Eddy de Pretto y était invité avec d'autres artistes. Suite à sa représentation, il a été victime de nombreuses insultes homophobes sur les réseaux sociaux.

Eddy de Pretto/Capture d'écran Instagram @microqlima

Eddy de Pretto a chanté jeudi dernier dans la grande église parisienne Saint-Eustache à l’occasion du Piano Day avec d’autres artistes spécialement invités pour l’évènement. L’église Saint-Eustache est réputée pour être inclusive envers la communauté LGBT. Elle abrite notamment le triptyque de Keith Haring, La Vie du Christ, une œuvre hommage aux mort·es du sida, qui a également emporté l’artiste.

Depuis sa représentation, où il a notamment interprété son hymne gay Kid, Eddy de Pretto a reçu une avalanche de commentaires et d’insultes homophobes de la part de certains internautes. Décidé à ne pas se laisser faire, le chanteur a répondu à toutes ces méchancetés sur les réseaux sociaux.

« Ces homophobes, royalistes, anarchistes d’extrême droite ne gagneront jamais. L’amour gagne toujours », a déclaré Eddy de Pretto sur Twitter.

« Et je continuerai à chanter mes mots partout où l’on m’invitera à le faire… », a ajouté le chanteur sur Twitter.

Sur Instagram, le chanteur a repris dans sa story des captures d’écrans des insultes et commentaires qu’il a reçus. Il y avait aussi de nombreuses critiques quant au lieu qui a accueilli l’évènement musical.

Eddy de Pretto a également raconté qu’après sa représentation, une jeune fille croyante était venue le voir pour lui dire qu’elle était très touchée par sa chanson À quoi bon qui parle des difficultés de se faire accepter quand on est gay.

« Elle m’expliqua ensuite que c’était une fausse et désuète lecture que de croire que le fait d’être gay t’excluait de ces lieux sacrés ou de la religion alors qu’elle est censée s’ouvrir à celles et ceux qui le désirent intimement », a expliqué Eddy de Pretto dans sa story Instagram.