François Damerval : « Quand on propose un budget genré et le rééquilibrage dans la lutte contre les discriminations, c'est la marque d'une volonté générale »

Publié le

Aux élections régionales, les différences dans les programmes des trois principaux challengers de gauche à la présidente sortante Valérie Pécresse, ne sautent pas aux yeux. C'est pourquoi Komitid a voulu les interviewer pour aborder plus en détail leurs propositions spécifiques.

François Damerval est élu à la Région Ile-de-France depuis 2015 - DR
Article Prémium

Face à Valérie Pécresse (liste « Ile-de-France rassemblée»), la présidente sortante de la région, face à Jordan Bardella (liste « Le Choix de la sécurité») pour le Rassemblement national, face au LREM Laurent Saint-Martin et sa liste (« Envie d'Ile-de-France ») , et cinq autres candidat·es, la gauche part désunie pour les élections régionales en Ile-de-France, les 20 et 27 juin prochains. Ce n'est pas le cas dans d'autres régions.

La deuxième Région la plus riche d'Europe, forte de ses 12 millions d'habitants, est depuis 2015, présidée par la droite et le centre, avec Valérie Pécresse qui sur les questions LGBTI+, a souvent défendu des positions conservatrices.

Lors du débat organisé par l'Inter-LGBT et le Centre LGBT le 31 mai dernier, Clémentine Autain (« Pouvoir vivre en Ile-de-France »), Julien Bayou (« L'Écologie évidemment ! ») et Audrey Pulvar (« Ile-de-France en commun »), les trois principaux challengers de la présidente sortante ont pu présenter leur programme. Les différences ne sautent cependant pas aux yeux. C'est pourquoi Komitid a voulu les interviewer pour aborder plus en détail leurs propositions et pour leur poser quelques questions communes.

La tête de liste Julien Bayou, d'EELV, n'étant pas disponible, c'est François Damerval, 41 ans, élu ouvertement gay élu depuis 2015 à la région Île-de-France dans le groupe écologistes et candidat à cette élection dans l'Essonne, qui a répondu à nos questions par téléphone le 10 juin dernier. La liste « L'Écologie évidemment ! » est soutenue notamment par Génération·s, Cap 21 ou encore Nouvelle Donne.

 

Komitid : Quelle serait la première action de Julien Bayou président de la Région sur les thématiques LGBTI+ ?

François Damerval : La première mesure n'est pas forcément ciblée LGBT. Elle est ciblée sur la question de l'égalité avec une vice-présidence à la région Île-de-France qui aurait une valeur symbole et qui serait numéro deux dans l’ordre protocolaire pour la question d'égalité. 

 

En écoutant vos différentes propositions lors du débat des Régionales organisé par l’Inter-LGBT, on a l’impression qu’il n’y a pas de vraie différence entre les trois principales listes de gauche (dont FI et EELV). Est-ce juste une impression ?

 Heureusement ! Les premiers qui ont mené les combats sur les questions LGBT se retrouvent sur ce spectre de la vie politique et nous sommes assez heureux qu'il n'y ait pas de différence majeure sur ce point car les questions d'égalité de liberté et de fraternité sont le socle de la gauche républicaine. Les questions d'égalité sont un vrai clivage entre la gauche et la droite. 

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous