Ouganda : 44 personnes arrêtées durant un « mariage gay » présumé

Publié le

La police de Kampala en Ouganda a arrêté 44 personnes à la suite d'un mariage gay présumé lundi 31 mai. Selon une association locale, les autorités s'appuieraient sur les restrictions liées au Covid « pour persécuter les personnes LGBT ».

kampala ouganda
Une rue de Kampala, la capitale ougandaise, en 2017 - Andreas Marquardt / Shutterstock
Article Prémium

Lundi 31 mai, la police de Kampala, la capitale de l’Ouganda, a arrêté 44 personnes après avoir été avertie d’un « mariage gay » présumé.

La perquisition a eu lieu au refuge pour jeunes Happy Family Youth Uganda Limited located dans la municipalité de Nansana. Les personnes ont été détenues pour suspicion de violation des règlementations sanitaires pour la Covid-19. 

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous

Centre de préférences de confidentialité