États-Unis : Megan Rohrer est élu·e premier évêque trans de l’Église luthérienne

Publié le

Megan Rohrer, un·e révérend·e, a été élu·e premier·e évêque trans de l'Église évangélique luthérienne américaine lors du synode de la Sierra Pacifique de ce weekend.

Megan Rohrer/Capture d'écran Instagram @mmrohrer

C’est une grande première ! Megan Rohrer, un·e révérend·e qui utilise les pronoms they/them, a été élu·e premier évêque de l’Église évangélique luthérienne. Iel devient alors la première personne trans à servir comme évêque pour l’Église.

D’après le Religious News Service, Megan Rohrer de l’Église évangélique luthérienne Grace à San Francisco a été élu·e au 5ème tour lors du synode de la Sierra Pacifique du samedi 8 mai. Le Synode de la Sierra Pacific comporte plus de 180 églises et 36 000 fidèles aux alentours du nord de la Californie et du Nevada.

« C’est un honneur d’être appelé à servir le Synode de la Sierra Pacifique. Pendant cette période où certains imaginent les personnes trans dans leur pire état, les luthériens ont une fois de plus déclaré que les personnes trans sont de beaux enfants de Dieu. Merci à tous ceux qui ont prié pour moi et ma famille alors que j’accepte cet appel  », a déclaré Megan Rohrer au Religion News Service.

À 41 ans, Megan Rohrer, est bien connu·e aux États-Unis pour son activisme et militantisme dans la défense des droits de la communauté LGBTI+. Megan Rohrer est aussi reconnu·e pour son travail avec les personnes sans-abris. Iel a également fait des apparitions dans la télé-réalité Queer Eye et dans les magazines Time et Cosmopolitan.

Depuis 2014, Megan Rohrer est installé·e comme chef·fe spirituel de l’Église évangélique luthérienne Grace à San Francisco, bien connue pour son activisme LGBTI+ et son rayonnement auprès de nombreuses causes humanitaires. Iel vit près du Golden Gate Park avec sa femme, ses deux enfants et ses trois chats. Megan Rohrer est aussi très populaire chez les jeunes croyant·es et est également la première personne trans à servir d’aumônier pour le département de police de San Francisco.

« Dans l’espoir d’attirer les jeunes et les nouveaux dans l’église, j’ai créé une messe sur Lady Gaga. Le service a attiré beaucoup d’attention et j’ai pu le partager dans des congrégations à travers le pays. »

Megan Rohrer servira désormais en tant qu’évêque pour un mandat d’une durée de six ans.

  • igor

    komitid, un peu plus d’ouverture d’esprit, svp. Si ça ne vient pas de vous, de qui cela pourra venir et qui fera évoluer les mentalités.

    Pourquoi parler d’une personne trans au masculin/féminin et non pas simplement par le genre qu’elle s’est choisie.

    Interrogez-vous sur le respect qu’elle attend d’un choix courageux et qui fut certainement difficile en cette veille de la journée mondiale contre la transphobie…