La Pologne veut interdire l'adoption aux personnes LGBT+, même célibataires

Publié le

Le président de la Pologne Andrzej Duda veut interdire aux personnes LGBT+ d’adopter, même si elles sont célibataires.

Andrzej Duda Pologne
Andrzej Duda, le président de la Pologne - Dagmara_K / Shutterstock

Lors de sa campagne en 2020, Andrzej Duda, le président de la Pologne, a fait part de son souhait d’amender la constitution afin d’interdire aux couples LGBT+ d’adopter. Selon Reuters, le gouvernement polonais a annoncé jeudi 11 mars son intention de promulguer la proposition. Cette nouvelle loi interdirait aux personnes LGBT+ « d’adopter des enfants en Pologne même en tant que parents célibataires  ».

Le vice-ministre de la Justice Michal Wojcik a assuré à Reuters que l’amendement visait à protéger « la sécurité d’un enfant, son bien-être  ».

En vertu de la loi actuelle en Pologne, seuls les couples hétérosexuels sont autorisés à adopter des enfants. Cependant, la proposition d’Andrzej Duda viserait à renforcer ces contrôles, en exigeant des fonctionnaires locaux ou fédéraux qu’ils « vérifient les personnes célibataires qui cherchent à adopter et à leur interdire si elles cohabitent avec quelqu’un du même sexe  ».

Vote sans surprise

Michal Wojcik n’a pas précisé quand la loi devrait entrer en vigueur, mais elle devrait être votée sans surprise à la majorité des deux tiers au Sejm, la chambre basse du parlement de Pologne. Le parti d’Andrzej Duda, Droit et justice (PiS) détient la majorité dans les deux chambres du parlement, mais aura toutefois besoin du soutien de partis d’opposition pour voter la loi.

Néanmoins, compte tenu de la détérioration des droits LGBT+ en Pologne, Droit et justice pourra sans problème trouver les votes qui lui manque. Un sondage réalisé par le Centre polonais de recherche sur l’opinion publique, a recensé que seulement 9 % des Polonais·es soutiennent le droit d’adoption des couples LGBT+, note le Guardian. Rafał Trzaskowski, le maire de Varsovie et principal adversaire politique d’Andrzej Duda et défenseur des droits LGBT+, a affirmé à la presse qu’il s’oppose à l’adoption pour les personnes LGBT+.

Lois LGBTphobes

Si cette législation entre en vigueur, elle s’ajoutera à la longue liste de lois LGBTphobes proclamées depuis l’arrivée d’Andrzej Duda au pouvoir. Depuis 2019, plus de 100 villes et comtés de Pologne se sont déclarées « libres de l’idéologie LGBT+ ». En réponse à ces attaques, l’Union européenne s’est proclamée jeudi « zone de liberté » pour les personnes LGBT+.

Centre de préférences de confidentialité