Laurent Ruquier trouve « grotesque » l'étude de l'AJL sur « Les Grosses Têtes »

Publié le

Deux mois après la sortie d'une étude accablante sur le contenu de l'émission par l'AJL, Laurent Ruquier, a réagi dans une interview sur Télé 2 semaines.

Laurent Ruquier dans Sept à huit - capture d'écran

Deux mois après la sortie d’une étude accablante sur le contenu de l’émission de divertissement « Les Grosses Têtes », son animateur vedette, Laurent Ruquier, a réagi dans une interview sur Télé 2 semaines. Le présentateur ouvertement gay n’a pas vraiment apprécié cette analyse d’une émission multipliant, selon l’Association des journalistes LGBT, des séquences sexistes, lgbtphobes, grossophobes et racistes.
« Chaque émission contient, en moyenne, 19 propos discriminants. Les déclarations sexistes tiennent le haut du pavé puisqu’elles sont présentes dans la totalité des émissions », détaille l’AJL dont l’étude a été réalisée entre le 21 septembre et 23 octobre 2020.

Laurent Ruquier a réagi dans une interview où il fait un premier bilan de sa nouvelle émission, On est en direct. Le site Télé 2 semaines lui demande s’il a été « affecté par l’étude de l’association des journalistes LGBTI ». Laurent Ruquier a cette réponse cinglante : « Affecté, non. Mais attristé, oui. J’ai trouvé ça grotesque. Si des gens pensent que je suis homophobe, raciste, sexiste – et j’en oublie – tant pis pour eux. Personne ne les a obligés à écouter les Grosses Têtes pendant un mois ! Pourquoi se sont-ils rendus malheureux à faire cela, en cherchant absolument ce qu’ils avaient envie de trouver ? Mais ce qui compte, c’est d’être soutenu par sa direction, et cela a été le cas. »

Laurent Ruquier, qui dans d’autres circonstances, avait pu faire son mea culpa, reste droit dans ses bottes. Ce n’est donc sans doute pas demain la veille que nous pourrons écouter une émission divertissante comme Les Grosses Têtes. 

Centre de préférences de confidentialité