« Uncle Frank », l'itinéraire contrarié d’un homme gay dans les années 70 vu par Alan Ball

Publié le

Dans « Uncle Frank », Alan Ball, créateur des séries cultes « True Blood » et « Six Feet Under », explore les méandres de la construction de soi contrariée d’un homme gay dans les années 70.

Franck, Beth et Walid dans « Uncle Frank » d'Alan Ball, sur Amazon Prime - Amazon Prime
Article Prémium

Pour son deuxième long métrage en tant que réalisateur, le scénariste et créateur de séries Alan Ball (True Blood, Six Feet Under…) fait le portrait de Frank, un homme gay qui vit sa relation de couple dans le secret de sa vie new-yorkaise, loin de sa famille et de son passé en Caroline du Sud. Le film est diffusé sur Amazon Prime dès le 25 novembre.

Tout commence à l’été 1969, Beth a 14 ans et raconte son admiration pour son oncle Frank, « le seul adulte qui me regardait dans les yeux », et qui lui dira au détour d’une conversation qu’elle peut choisir le genre de personne qu’elle veut devenir.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous