Mathieu Champalaune, auteur d’un essai sur Christophe Honoré : « Toutes les intimités qui ne sont pas la sienne lui ont permis de raconter son histoire »

Publié le

Professeur de lettres et journaliste, notamment pour la revue d’interview de cinéma Répliques dont il est co-directeur éditorial, Mathieu Champalaune vient de publier Les Corps libérés, un essai passionnant sur Christophe Honoré et ses créations cinématographiques, théâtrales et littéraires.

Mathieu Champalaune est l'auteur d'un essai passionnant sur Christophe Honoré - DR
Article Prémium

Professeur de lettres et journaliste, notamment pour la revue d’interview de cinéma Répliques dont il est co-directeur éditorial, Mathieu Champalaune vient de publier Les Corps libérés, un essai passionnant sur Christophe Honoré et ses créations cinématographiques, théâtrales et littéraires. Komitid l’a rencontré pour en savoir plus sur ce qui rend cet auteur si singulier notamment dans sa relation aux thématiques homosexuelles.  Komitid : Pourquoi avez-vous eu envie d’écrire cet essai sur Christophe Honoré ?  Mathieu Champalaune : Je m’intéresse depuis un certain temps à son travail et aux rapports entre la littérature et les autres arts. Il réussit à parfaitement traduire cette idée de mélange des pratiques. Son œuvre est cohérente, tout se tient que ce soit en matière de littérature, de cinéma, de création théâtrale et même de mise en scène d’opéras même s’il fait des choses très différentes. Un certain nombre de thématiques parcourt tout son travail, il donne des nouvelles…

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous