« Eté 85 » : François Ozon éblouit avec le récit d’un premier amour entre deux hommes qui vire au drame

Publié le

Pour son premier film racontant une histoire d’amour entre deux garçons, François Ozon déjoue les attentes avec un drame romantique plutôt qu’une chronique ou une comédie.

Félix Lefebvre et Benjamin Voisin dans « Été 85 », de François Ozon - Diaphana Distribution
Article Prémium

L’été. Les années 80. La plage du Tréport. La rencontre entre deux jeunes hommes. L’amour, le drame. Eté 85 est un très grand film de François Ozon, peut-être même son meilleur, le plus intime, un film qu’il portait en lui depuis longtemps. 

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous