Au Portugal, la solidarité LGBT+ s'organise en réseaux face à la crise sanitaire

Publié le

Plusieurs réseaux de soutien LGBT+ ont été lancés pendant la crise du coronavirus au Portugal. Avec l’annulation de la Marche des fiertés LGBTI+ de Lisbonne, sa commission organisatrice a décidé de la transformer en réseau de solidarité. 

Marche des Fiertés de Lisbonne en 2019, Bloc trans, non-binaire et intersexe - TransMissão / Loé
Article Prémium

#ContinuamosAMarchar (« nous continuons à marcher »). C’est sous ce mot d’ordre que la commission organisatrice de la Marche des fiertés de Lisbonne a annoncé début mai que la Marche des fiertés, prévue pour le 20 juin 2020, était annulée. « Comme la Marche est plus qu'une fête et que nous voulons continuer à marcher pour défendre les droits des personnes LGBTI +, la commission organisatrice a décidé de la transformer en une initiative de grande portée », déclare le communiqué. Continuer à marcher, en s’entraidant. 

Car, si la crise est sanitaire, c’est aussi une « situation d’urgence sociale », qui attire l'attention sur « de nombreux cas de personnes ayant besoin de médicaments réguliers, d’alimentation et d’abris ». « Lorsqu’il y a une crise, quelle qu’elle soit, ce sont les personnes qui subissent des oppressions, les personnes fragiles et/ou précaires, qui la subissent encore plus de plein fouet », souligne à Komitid Alice, activiste trans.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous