Mort de David Carter, l'historien des émeutes de Stonewall

Publié le

David Carter, auteur de « Stonewall: the riots that sparked the gay revolution » et historien des émeutes de Stonewall, est décédé à 67 ans d'une crise cardiaque.

David Carter
L'historien David Carter - Capture d'écran / YouTube

Selon le Washington Blade, David Carter est décédé le 1er mai dans son appartement à New York. Son frère Bill a confirmé sa mort, des suites d’une crise cardiaque.

David Carter était historien, spécialisé dans les émeutes de Stonewall. Son livre Stonewall : the riots that sparked the gay revolution (Stonewall : Les émeutes qui ont déclenché la révolution gay) est sorti en 2004 (non traduit en français) et est considéré comme l’ouvrage le plus important sur cet événement.

Il a inspiré le documentaire Stonewall Uprising, diffusé sur la chaîne américaine PBS, qui avait remporté un prix Peabody.

David Carter, l’historien des émeutes de Stonewall

David Carter a également travaillé avec le National Park Service pour que le bar new-yorkais le Stonewall Inn et la zone qui l’entoure, située dans Greenwich Village, soient désignés comme monuments nationaux et historiques.

« Le soulèvement de Stonewall est historique pour une raison », a-t-il déclaré dans une présentation à la Commission des droits civils des États-Unis en 2019, à l’occasion du 50ème anniversaire des émeutes. « Il a inspiré la création d’une nouvelle phase du mouvement pour les hommes gays et les lesbiennes et plus tard pour les bisexuels et les transgenres, et cette nouvelle phase, le mouvement de libération des homosexuels, a créé un mouvement de masse, rendant possible les avancées survenues au cours des cinq dernières décennies », rapporte le Washington Blade.

David Carter, qui était gay, est né à Jesup, dans l’État de Géorgie. Il s’est engagé dans la lutte pour les droits LGBT+ à la fin des années 1970 alors qu’il étudiait à l’Université du Wisconsin à Madison. Cette ville était, à l’époque, l’une des seules à avoir adopté une loi anti-discrimination qui incluait les personnes homosexuelles. David Carter a aidé à fonder une association pour défendre, avec succès, la loi contre les tentatives d’abrogation. En 1980, il a participé à la campagne qui a conduit le Wisconsin à devenir le premier État des États-Unis doté d’une telle loi.

L’historien a également écrit Spontaneous Mind : Selected Interviews 1958-1996, une collection d’entretiens avec le poète gay Allen Ginsberg. Au moment de sa mort, il travaillait sur une biographie de Frank Kameny, pionnier des droits LGBT+. Il est encore incertain que quelqu’un termine le livre, d’après le Washington Blade.

« Dans son travail sur l’histoire des LGBT, il a été minutieusement méthodique pour rassembler les faits, s’acharnait pour les suivre là où ils le menaient, pour s’assurer que notre histoire soit enregistrée avec précision », a déclaré Eric Danzer, ami de longue date de David Carter.

Des hommages lui seront rendus ultérieurement en Géorgie et à New York.

  • arnosa

    deux faits importants à noter:
    .les premières protestations gays ont eu lieu à LOS ANGELES en 1967 au Black Rabbit
    .gros travail de white washing de Stonewall: ne pas oublier que les leaders étaient TRANS et NOIRES: trés bon livre à ce sujet « one-dimensional queer » de Roderick A. Ferguson