5 blogs LGBT+ à lire en période de confinement

Publié le

Qui a dit que les blogs étaient has been ? Depuis le début du confinement on observe leur retour en force. Komitid en a choisi cinq à découvrir, avant de faire vous aussi votre sélection.

Blogs LGBT+

Depuis le début du confinement, on observe le retour en force des blogs. Il y en a pour tous les goûts : journal intime, activisme politique, ou juste « lifestyle ». Une chose est sûre, l’écriture a des vertus thérapeutiques et la lecture aussi quand c’est un sujet qui nous concerne. Komitid vous propose une sélection de cinq blogs LGBT+ à découvrir en cette période si particulière.

« Pédéblogueur » depuis 2003

Matoo Blog

Matoo a lancé son blog en 2003 avant Facebook, Insta et Twitter. Et il est toujours actif aujourd’hui. Mieux encore, il a gardé ses archives et c’est une vraie mine d’or pour se replonger dans la vie LGBT+ des années 2000.
En période de confinement, Matoo poste quasi quotidiennement un billet, parfois juste une photo. Dans quelques années, il sera intéressant de se replonger dans cette époque avec le recul nécessaire.
Interrogé par Komitid, Matoo explique l’importance des blogs avant les réseaux sociaux :
« En 17 ans de blog, il y a des dizaines et des dizaines de gamins paumés qui m’ont remercié, c’est cool. C’était surtout à la grande période des pédéblogs. C’était parmi les seuls témoignages LGBTQ qui existaient en fait, la visibilité était uniquement là. »

À suivre sur : Matoo Blog

 

Activiste lesbienne

Gwen Fauchois

On ne présente plus Gwen Fauchois, activiste lesbienne et féministe qui tient son blog depuis 2012. Ancienne militante de Act Up-Paris, Gwen se sert de son blog et de son compte Twitter comme des outils de réflexion et de débat autour des questions LGBT+, santé, droits des minorités, etc. Ces dernières semaines, Gwen Fauchois écrit beaucoup sur la crise du Covid-19. Nous vous en parlions le mois dernier, son blog a déclenché un mouvement de solidarité dans la communauté LGBT+.

À suivre sur : Gwen Fauchois

 

« Portrait du jeune garçon en feu »

Beur-Boy

« Beur Boy » se décrit ainsi que la page d’accueil de son blog : « BB. 37ans. Magical Girl coincée dans le corps d’un Daddy. J’ai des poils et des pouvoirs magiques. Et je blogue depuis 2004. »
BB c’est aussi et surtout une écriture douce, un peu mélancolique, un peu nostalgique. Un regard à la fois tendre et amer sur une communauté LGBT+ qui ne l’a pas toujours bien traité lui, ce garçon racisé et autrefois efféminé. Il en parle dans un billet très touchant : « Mascara for Masc. C’est le T-shirt que j’ai porté à la Pride cette année parce que je savais que j’allais y croiser le jeune-Moi de 2002. Et je voulais qu’il se dise qu’il y a une place pour lui et qu’il ne sera jamais moins attirant qu’un « masc ». »

À suivre sur : Beur-Boy

 

Combattre la sérophobie à tous les niveaux

Nicolas

Nicolas alias Mojoboam sur Twitter est un jeune homme gay de 25 ans fan de séries et de jeux vidéo. Nicolas est aussi séropositif. Sur Twitter et sur son blog, il a décidé de parler de sa séropositivité à visage découvert dans une démarche militante pour, dit-il, « diffuser l’information et surtout combattre la sérophobie à tous les niveaux ». Dans son premier billet publié le 5 mars, Nicolas nous parle avec sincérité, pudeur et beaucoup d’émotions du jour où il a découvert sa séropositivité.

À suivre sur : Y a pas d’embrouille

 

Le journal d’un chemsexeur 

Blog Chambre 105

Bilou est un homme bi qui pratique le chemsex (voir notre enquête). En plein confinement il a décidé d’affronter ses démons et s’est volontairement fait hospitaliser dans une clinique spécialisée en addictions. Bilou a décidé de partager ce sevrage dans un journal intitulé « Depuis la Chambre 105 ». En utilisant l’auto-fiction, il nous emmène dans son intimité parfois crue, souvent touchante, jamais impudique. Cet exercice il en parle dans son premier billet  : « Paraît que la période est aux journaux des confinés. Que chacun y va de sa petite licence littéraire et de ses obsessions plus indécentes que moins eu égard à la situation générale. Je ne vois pas pourquoi ma grande gueule échapperait à la règle. À demain, donc, depuis cette chambre 105 que je viens juste d’investir et qui sera ma chambre à moi pour un petit bout de temps. Celle du sevrage nécessaire où j’apprendrai, j’espère, à écrire « Qu’aime sexe » avec ce Q majuscule qui souhaitera aux produits de bien aller se faire enculer. »

À suivre sur : Depuis la chambre 105

 

Un vlog pour raconter la transidentité

Crazyden

Petit bonus pour finir car ce n’est pas vraiment un blog mais nous avons eu un coup de cœur pour ce vlog (vidéo blog).

Eyden alias Crazyden sur YouTube, 24 ans, est un homme trans. Interrogé par Komitid, il explique pourquoi il a décidé de créer une chaine consacré aux questions trans : « À l’âge de 20 ans, j’ai découvert la transidentité sur YouTube en cherchant des courts-métrages LGBT+ sans savoir ce que c’était la lettre « T ». Et je suis tombé sur la chaîne YouTube d’une personne ftm (female to male). Après ça j’ai commencé à faire des recherches un peu plus poussées mais je regardais essentiellement des vidéos sur YouTube car j’ai des problèmes de lecture je suis dyslexique et dysorthographique. Donc pour moi il était vraiment compliqué de trouver toutes ces informations et surtout de trier les bonnes et les mauvaises. Et puis un an plus tard, j’ai pris le courage de poster ma première vidéo sur ma chaîne. J’ai reçu des messages en me disant que je les avais beaucoup aidé et c’est ce qui m’a motivé à continuer ».

À suivre sur : Vlog Confinement 

Centre de préférences de confidentialité