Solidays annulé : des députés LREM inquiets pour la lutte contre le sida

Publié le

Après l'annulation de l'opération Sidaction fin mars, l'annulation de Solidays inquiète les parlementaires sur le financement, en particulier international, de la lutte contre le sida.

sidaction
Le ruban rouge, symbole de lla lutte contre le sida - Sk Elena / Shutterstock

Une quarantaine de députés LREM s’inquiètent du financement cette année de la lutte contre le sida après l’annulation du festival Solidays en raison de l’épidémie de coronavirus, dans un courrier au ministre de la Santé transmis jeudi à la presse.

Le festival de musique parisien, « organisé par l’association Solidarité Sida, constitue un modèle dans le paysage culturel français en ce sens qu’il permet de financer des projets d’associations partenaires engagées dans la lutte contre le VIH-Sida », soulignent ces parlementaires emmenés par Jean-Louis Touraine (Rhône).

En 2019, « l’association avait ainsi apporté les recettes de son édition annuelle en soutien à 108 projets d’aide aux malades du sida, portés par plus de 80 associations dans 22 pays du monde (en particulier dans des pays d’Afrique où les systèmes de santé sont faibles) », soulignent-ils. Quelque 228.000 spectateurs avaient assisté au festival.

Pertes de financement

Les pertes de financement cette année sont évaluées à trois millions d’euros et Solidarité Sida « compte désormais sur la solidarité des partenaires du festival comme du public pour continuer à soutenir les projets financés et accompagnés ».

Les députés de la majorité signataires sont « inquiets » de l’impact de l’annulation du festival et sont « plus largement soucieux des effets que la crise pourrait avoir sur les actions essentielles des associations et structures d’aide aux malades, que ce soit dans nos territoires ou à l’international ».

Plus tôt, fin mars, c’est le Sidaction qui a dû être annulé.

« Face à ces risques, nous souhaitons que l’engagement public, notamment de l’État, soit total », plaident-ils auprès d’Olivier Véran.

Le festival Solidays, qui était prévu du 19 au 21 juin, a été annulé lundi en raison du coronavirus. « Plus de 65 % de la billetterie était déjà vendue », avait indiqué à l’AFP son fondateur Luc Barruet.