Évolution des séries LGBT+ : comment Netflix change la donne (3/4)

Publié le

Troisième épisode de notre série… sur les séries télé. La dernière décennie, depuis « Glee » jusqu'à « Degrassi, Next Class » marque une explosion des représentations LGBT+ et la plateforme Netflix n'y est pas pour rien.

Netflix
Au premier plan, Elektra Abondance, star de « Pose », l'une des séries emblématiques produites par Ryan Murphy - Illustration Silver pour Komitid
Article Prémium

Au début des années 2010, les personnages LGBT+ à la télévision se multiplient. Pour les auteur.e.s et producteur.rice.s, les enjeux changent. La question n’est plus de réussir à imposer des héros queer à l’écran, mais de diversifier les représentations et de banaliser les personnages LGBT+ dans le paysage télévisuel. La diversité a besoin de diversité. Et la plateforme Netflix va changer la donne…

Disney, précurseur

C’est grâce aux productions d’ABC, chaîne du groupe Disney, que les premiers personnages LGBT+ touchent le grand public. Marc Cherry raconte les histoires de Bree Van De Kamp et son fils gay dans Desperate Housewives. Shonda Rhimes produit son premier bébé, la très populaire Grey’s Anatomy, pour la même chaîne. Avec Callie et Arizona, Shonda Rhimes donne au public lesbien un couple auquel s’identifier facilement.

 

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous

  • shadydany

    C’est que Netflix change grave la donne !
    Combien de personnes ont découvert RuPaul grace à Netflix en France ?
    https://www.goldqueen.fr/rupaul-dragrace/
    Sans parler du bruit médiatique que produit Netflix avec des actions coup de poing comme par exemple « l’affaire » sex éducation ?

    Et aujourd’hui