Un gouverneur de Tanzanie anti-LGBT+ interdit d'entrée aux États-Unis

Publié le

Washington a interdit d'entrée aux États-Unis un puissant gouverneur tanzanien qui a lancé une répression anti-LGBT+, a annoncé le département d'État américain.

Vue aérienne de Dar-es-salam, en Tanzanie - Explorer / Shutterstock
Vue aérienne de Dar-es-salam, en Tanzanie - Explorer / Shutterstock
Article Prémium

Dans un communiqué daté du vendredi 1er février, l'administration américaine s'explique sur la sanction prise contre Paul Christian Makonda, commissaire régional de Dar es Salaam - la capitale économique de la Tanzanie. Celle-ci intervient notamment dans un contexte de préoccupations croissantes sur les violations des libertés fondamentales dans ce pays africain.

Cette sanction « contre Paul Christian Makonda souligne notre préoccupation face aux violations et abus des droits de l'homme en Tanzanie », selon les termes du communiqué américain.

Interdits d'entrée

Makonda et son épouse, Mary Felix Massenge, sont désormais interdits d'entrée aux États-Unis.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous