Mauritanie : 10 hommes emprisonnés après une fête présentée comme un « mariage gay »

Publié le

Dix jeunes mauritaniens ont été placés en détention provisoire après avoir diffusé des images du premier « mariage gay » du pays. La Mauritanie pénalise les comportements homosexuels.

Nouakchot Mauritanie
La Grande Mosquée Saudique à Nouakchott en Mauritanie - Homo Cosmicos / Shutterstock
Article Prémium

Le parquet de Nouakchott (capitale) a placé en détention provisoire 10 jeunes, inculpés « d'actes contraire à la morale » après la diffusion d'images d'une cérémonie présentée comme le premier « mariage gay » de Mauritanie, a-t-on appris mardi 28 janvier de source judiciaire.

« Le parquet a envoyé [lundi soir] les jeunes délinquants homosexuels en prison en attendant leur jugement pour actes contraires à la morale, commission de faits interdits par Allah et publication d'une cérémonie de débauche », a expliqué à l'AFP cette source. La date du procès n'est pas connue.

Images du premier « mariage gay » de Mauritanie

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous