Phénix Brossard, le jeune acteur frenchy préféré du cinéma queer anglais

Publié le

Dans « Benjamin », de Simon Amstell, en salles depuis le 25 décembre, Phénix Brossard est Noah, un jeune musicien français qui séduit le héros interprété par Colin Morgan. Rencontre avec un jeune acteur en mouvement.

Phénix Brossard
Phénix Brossard dans « Benjamin », de Simon Amstell - Outplay Distribution
Article Prémium

Dans Benjamin de Simon Amstell, film anglais en salles en France depuis le 25 décembre, il est Noah, un jeune musicien français qui séduit le héros interprété par Colin Morgan, vu dans les séries Merlin et The Fall. Avant cela, il est apparu en objet de l’affection d’un ado britannique qui se découvrait dans Departure d’Andrew Steggall, sorti en mai 2017, et, plus récemment, en jeune scientifique aux côtés de Ben Wishaw dans le film fantastique autrichien Little Joe de Jessica Hausner, présenté lors du dernier festival de Cannes et sorti en novembre dernier.
Comment ce jeune comédien français est-il devenu le chouchou des réalisateurs queer anglais et du cinéma d’auteur européen ? Pour en savoir plus, Komitid l’a rencontré.

Komitid : Tout a commencé pour vous par un casting sauvage, c’est bien ça ?

Phénix Brossard : Oui c’est ça, j’avais 17 ans et j’ai été repéré dans la rue le jour de la fête de la musique par une réalisatrice qui s’appelle Géraldine Bajard pour jouer le meneur de la bande de jeunes de son film La Lisière avec Hippolyte Girardot et Melvil Poupaud. Je n’avais jamais fait ça avant et quand elle m’a proposé de passer le casting, j’ai été poussé par mes frères et ma famille pour y aller ! Cela a été une belle expérience et cela m’a directement donné le goût du cinéma.

 

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous