Sami Outalbali : « Quand on a tourné la première saison des « Grands », il n’y avait pas beaucoup de personnages d'ados découvrant leur homosexualité »

Publié le

Sami Outalbali évoque pour Komitid son personnage d’Ilyès, jeune gay racisé, l’un des héros de l’emballante série chorale et adolescente Les Grands, dont la saison 3 est visible depuis le début du mois sur OCS.

Sami Outalbali
Sami Outalbali (au centre sur la voiture) dans « Les Grands » sur OCS - Fabien Campoverde/OCS
Article Prémium

Vu dans la belle mini-série de Philippe Faucon, Fiertés sur Arte, Sami Outalbali est très clairement l’un des jeunes comédiens français à suivre. Avant de le retrouver très prochainement en salles aux côtés de Benoît Magimel dans Lola vers la mer, de Laurent Micheli et dans Un vrai bonhomme de Benjamin Parent, c’est depuis le tournage d’Une histoire d’amour et de désir, de Leyla Bouzid, son premier rôle principal au cinéma, qu’il a bien voulu nous parler de son personnage d’Ilyès, jeune gay racisé, l’un des héros de l’emballante série chorale et adolescente Les Grands, dont la saison 3 est visible depuis le 31 octobre sur OCS.

Komitid : Comment vivez-vous les évolutions du personnage d’Ilyès dans « Les Grands » au fil des années ?

Sami Outalbali : Ilyès et moi, on a évolué en même temps. J’ai commencé à le jouer il y a quatre ans maintenant pour la première saison des Grands. Il était réservé et se posait des questions. J’étais un peu dans une même période dans ma vie. En fait, on a toujours été très très « liés », ces quatre années ont permis qu’il me colle vraiment à la peau et qu’on soit vraiment très proches au point même que je n’ai pas le sentiment de jouer mais d’être Ilyès. C’est l’avantage du travail sur un personnage durant plusieurs années : on peut arriver à quelque chose de très précis et de très ancré. C’est aussi dû au fait que dès l’écriture, il était très inspiré de moi et que certains de mes traits de caractère lui étaient prêtés.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous