Komitid a rencontré Marion, porteuse de trisomie, lesbienne, et animatrice d’ateliers à la vie sexuelle et affective

Publié le

Komitid a rencontré Marion à Agen, où la jeune femme prépare des ateliers d'information et de sensibilisation.

Marion - Clémentine Billé pour Komitid
Article Prémium

Marion est une femme de 28 ans, lesbienne, qui espère trouver l’amour un jour. Elle sait que ce n’est pas facile. Elle a voulu échanger, découvrir, comprendre comment on rencontre quelqu’un, comment on tombe amoureux, comment on fait l’amour. Maintenant qu’elle a appris, elle veut transmettre. Elle est ainsi devenue animatrice d’ateliers sur la vie affective et sexuelle à destination de personnes comme elle. Marion est porteuse de trisomie.

Tout a commencé avec une question. « Si je fais un bébé, est-ce qu’il sera comme moi ? », se demande Marion. En 2015, âgée de 24 ans, cette jeune femme pousse la porte d’un groupe de parole tout juste créé à Agen, pour trouver sa réponse. Depuis, elle est devenue animatrice d’un projet de sensibilisation à la vie affective et sexuelle à destination des personnes qui ont le syndrome de Down. Une première en France : si depuis quelques années on aborde enfin la question des relations amoureuses et intimes avec ces personnes, jamais on ne leur avait donné la parole, jamais on ne les avait rendus acteurs et actrices de leur vie sexuelle et affective.

Même handicap

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous