Luttes LGBT+ : Que s’est-il passé avant les émeutes de Stonewall ?

Publié le

À San Francisco vient de se tenir le premier colloque international dédié à l’histoire LGBT et qui a regroupé plus de 200 intervenants. Komitid y a enquêté sur l'avant Stonewall, avec l’aide d’expert.e.s et d'activistes et témoins.

La plaque commémorant les émeutes de la Compton Cafeteria, à San Francisco - By Gaylesf
La plaque commémorant les émeutes de la Compton Cafeteria, à San Francisco - By Gaylesf
Article Prémium

Alors que sont célébrées dans les gay prides du monde entier les 50 ans des désormais fameuses émeutes du Stonewall Inn de New York, Komitid s’est interrogé sur ce qui avait pu se passer avant ce moment officiellement fondateur des luttes. S’il faut toujours des dates, des lieux et des événements symboliques pour marquer l’histoire et entretenir la flamme de la visibilité et de lutte pour les droits, c’est à San Francisco où avait lieu la semaine dernière le premier colloque international dédié à l’histoire LGBT et qui a regroupé plus de 200 intervenants, que Komitid a enquêté avec l’aide d’expert.e.s et de témoins. Quels ont été les événements marquants qui ont précédé Stonewall ? Pourquoi les émeutes new-yorkaises se sont-elles imposées comme repère historique ? Eléments de réponse.

Les premiers actes furent des écrits. Dès le Siècle des Lumières, des voix françaises se font entendre, ou plutôt des plumes se font lire. Evoquer l’histoire des luttes LGBT+ avec Gerard Koskovitch, l’un des spécialistes du sujet et notamment co-fondateur du musée de l’histoire LBGT de San Francisco et chargé de projet au centre d’archives dédié à ces questions, c’est s’embarquer dans une machine à remonter le temps remarquablement efficace qui nous mène en premier lieu jusqu’à Diderot, Sade et leurs remises en cause des valeurs religieuses quant aux pratiques dites « contre-nature ».

Gerard Koskovich lors d'une conférence à Oxford, en mai 2019 - Colton Valentine (avec l'autorisation de Gerard Koskovich)

« Pour un historien, il y a toujours un avant puisque tout est évolution, précise Gerard Koskovitch, mais les débuts de l’idée de sexualité comme un système d’identité et de rôle social sont à dater du début du 19ème siècle en Allemagne avec Karl-Einrich Ulrichs et ses plaquettes auto-éditées ». Puis une sorte de témoin symbolique passant de mains en mains, fera le reste. A commencer par le médecin Magnus Hirschfeld (1868-1935) puis aux Etats-Unis, son « disciple » Henry Gerber qui crée la première association de défense des droits en 1924 à Chicago
Les luttes à proprement parler viendront d’abord des jeunes militaires qui rentrent des terrains de guerre du Pacifique à San Francisco, plus grand port militaire de la côte Ouest.

Première bulle économique homosexuelle

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous