« Coming out en France et en Afrique », la mini-série qui rappelle que « de l'espoir, il y en a »

Publié le

Trésor Ntore, le co-scénariste de la série et son narrateur a discuté avec Komitid. L'occasion de rappeler l'importance de visibiliser les personnes LGBT+ noires, les parcours de chacun.es mais aussi de rappeler une règle d'or : faire son coming out, c'est quand on veut et si on veut.

Tésor Ntore, co-scénariste de « Coming out en France et en Afrique » - Fablabchannel - Les Haut-Parleurs
Tésor Ntore, co-scénariste de « Coming out en France et en Afrique » - Fablabchannel - Les Haut-Parleurs
Article Prémium

Visibiliser et « montrer que les choses peuvent bien se passer ». C'est tout le propos de la mini-série Coming Out en France et en Afrique disponible sur la plateforme France TV Slash. Entre Rennes, Paris et Ouagadogou, Trésor Ntore et Hélène Seingier, les deux co-scénaristes et Aurélien Francisco Barros, le réalisateur sont partis à la rencontre de jeunes gays, lesbiennes, bi.e.s et trans pour leur faire parler d'une expérience individuelle mais partagée : leur coming out.

Le résultat, très convaincant, se découpe en six épisodes de six minutes organisés autour d'un thème spécifique. Ce programme s'inscrit dans l'initiative « Haut-Parleur » de TV5 Monde, réseau de jeunes producteurs et productrices et de journalistes francophones. Et ici, celui qui vient amplifier la voix des personnes interviewées, c'est Trésor Ntore. Le jeune homme de 20 ans est né au Burundi, avant d'habiter au Congo Brazzaville puis au Burkina Faso pour finir par atterrir à Rennes. Fil rouge du documentaire, celui qui est encore étudiant vient raconter sa propre histoire.


Et en écho au « je » de Trésor, ce sont une petite dizaine de personnes qui viennent partager leurs expériences. On a notamment été marqué par les témoignages de l'humoriste lesbienne Shirley Souagnon ou celui d'Emmanuel à Ouagadougou. Komitid s'est entretenu avec Trésor Ntore, pour qui envoyer un message positif était aussi important que de visibiliser des personnes LGBT+ noires, souvent absentes des représentations collectives. Interview.

Tésor Ntore, co-scénariste de « Coming out en France et en Afrique »

Tésor Ntore, co-scénariste de « Coming out en France et en Afrique »

Komitid : Il y a beaucoup de vous dans cette série. En plus d'être le co-scénariste, vous êtes présent à l'écran pour parler de votre histoire personnelle. C'était votre volonté de départ ?

Trésor Ntore : Je suis le fil rouge de cette série. Au départ, la série ne devait d'ailleurs parler que de moi, mais ça ne m'intéressait pas. Je voulais faire parler plusieurs personnes, pour qu'il y ait un maximum de représentativité. Mais il nous fallait un fil directeur pour raconter l'histoire, qui s'est trouvé être moi-même. Il y a beaucoup de « je » effectivement, mais on ne peut pas y couper vu qu'il s'agit de témoignages.

« Je ne voulais pas faire peur mais avant tout rassurer les personnes qui veulent faire leur coming out. »

Avec la série, nous avons décidé d'adopter une trame narrative chronologique qui suit le déroulé d'un coming out. J'ai tenu à parler d'espoir dans le dernier épisode. Je ne voulais pas faire peur mais avant tout rassurer les personnes qui veulent faire leur coming out. En allant sur Internet, on a plus d'histoires qui font peur que d'histoires qui rassurent.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.
Pour continuer la lecture, veuillez vous identifier ou abonnez-vous à partir de 1€.