Voilà pourquoi Bilal Hassani est le digne héritier de Conchita Wurst

Publié le

Il y a beaucoup de similitudes entre les deux artistes. Assez pour mener le chanteur français à la victoire du concours de l'Eurovision ? Réponse le 18 mai.

Bilal Hassani (à gauche) et Conchita Wurst (à droite) - Review News - praszkiewicz / Shutterstock
Bilal Hassani (à gauche) et Conchita Wurst (à droite) - Review News - praszkiewicz / Shutterstock
Article Prémium

Bilal Hassani va représenter la France à l'Eurovision alors qu'il a seulement 19 ans. Conchita Wurst, elle, a représenté l'Autriche et remporté le concours de chant européen en 2014, âgée de 25 ans. Lui porte fièrement ses perruques — à qui il donne des prénoms — et se joue des codes de la masculinité avec une inspirante désinvolture. Elle a foulé la scène de l'Eurovision en drag queen barbue, défiant avec audace toutes les représentations stéréotypées du genre. Les deux personnalités ont beaucoup en commun. Ouvertement gays, propulsées icônes queer et défendant toutes les deux une chanson sur leur histoire personnelle en tant que jeune homo qui revendique le droit d'être différent.

Pour Conchita Wurst, la victoire à l'Eurovision au Danemark aura été la consécration après les tentatives d'une frange réactionnaire et homophobe pour la faire taire. Elle n'aura chanté que plus fort son hymne Rise Like a Phoenix. Cinq ans après, Bilal Hassani fascine par sa flamboyance mais n'échappe pas lui aussi à un torrent de haine raciste, homophobe et même follophobe. Difficile de ne pas voir dans son fulgurant parcours des points communs avec le chemin emprunté par le personnage de drag de Tom Neuwirth.

De leurs débuts dans des télé-crochets à leurs adolescences difficiles en passant par leur façon de vivre, les parcours de Conchita et de Bilal, dès lors qu'on les superpose, se confondent. Signe d'une victoire pour Bilal Hassani le 18 mai à l'Eurovision ?

Aux origines : des télé-crochets

Automne 2015, TF1. C'est pendant les auditions à l'aveugle de The Voice Kids que surgit le jeune Bilal qui, du haut de ses 15 ans, interprète le tube de Conchita Wurst, Rise Like a Phoenix. Un choix qu'il avait expliqué dans une interview à 20 minutes : « C’est une figure iconique. J’avais 13 ou 14 ans quand je l’ai vue à la télé, j’étais subjugué par cette beauté. La chanson était si belle que j’ai commencé à la chanter à mes cours de chant. Quand je suis allé au casting de The Voice Kids, c’était pour moi logique de l’interpréter. »

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous