« Comment tout a commencé », de Philippe Joanny : l’éveil d’un gamin à son homosexualité au temps de l’arrivée du sida et du Front National

Publié le

Cofondateur de la revue gay Monstre, Philippe Joanny publie son premier roman chez Grasset. Komitid l'a rencontré pour en savoir plus sur ce livre où il évoque son enfance et son adolescence dans un Paris aujourd'hui transformé.

Philippe Joanny - Philippe Matsas
Philippe Joanny - Philippe Matsas
Article Prémium

Philippe Joanny avait déjà publié un livre en 1999. Un ouvrage singulier, Le Dindon, sous-titré tragédie burlesque, écrit à 25 ans et paru dans l’éphémère collection Le Rayon Gay dirigée par Guillaume Dustan chez Balland. Il en a fallu des lignes frappées sur le clavier de son ordi, des nouvelles parues dans des revues littéraires, des attentes qui s’éternisent avec d’autres projets chez d’autres éditeurs avant que Grasset ne lui permette de publier Comment tout a commencé. Philippe Joanny, que Komitid a rencontré pour évoquer ce roman, offre un récit touchant et personnel emprunt à la fois d’une sensibilité à fleur de peau et d’une pudeur extrême. Mélangez bien votre Tang, sortez les Kim Pousse au citron, lâchez votre Jours de France, baissez le son de Champs-Élysées, nous sommes en 1979…

L'année 1979, c’est l’année de l’avant. D’avant les années 80, d’avant l’abandon des papiers peints fleuris, d’avant l’arrivée de Mitterrand au pouvoir, d'avant la montée du Front National, d’avant que ne s’abatte sur une génération de gays un « cancer » encore mal connu.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous