ß

« J'ai peur qu'elle nous tue » : un couple de gays victime d'une violente agression à Gand

Publié le

Deux personnes ont pu être interpellées et devront comparaître mercredi 8 août devant le juge d'instruction.

Le quartier où résident les deux victimes - Google Street View / Google Maps
Le quartier où résident les deux victimes - Google Street View / Google Maps

Les faits se sont déroulés lundi 6 août à Gand. Un couple d’hommes a été violemment agressé alors qu’ils sortaient de leur voiture dans une rue proche de leur lieu de résidence, rapporte RTL Info.

À ce moment là, leur voisine les interpelle, leur crache dessus puis les agresse à coups de barre en métal. Les deux victimes, un homme de 59 ans de nationalité américaine et un autre de 46 ans de nationalité italienne, souffrent d’hématomes partout sur le corps, l’un d’une profonde entaille au front, et l’autre de deux vertèbres cassées. « Nous n’osons même plus aller sur notre terrasse », ont-ils confié à la télévision belge. « Elle pourrait être au dessus et nous jeter quelque chose. Je pense qu’elle n’arrêtera jamais, j’ai peur qu’un jour elle ou son compagnon nous tue ».

Pour la police belge, il ne peut s’agir que d’un acte homophobe. « La Belgique est un pays accueillant pour les homosexuels, mais la justice doit tout faire pour nous protéger », ont-ils exhorté. La voisine, 21 ans et de nationalité croate, et son compagnon, 23 ans de nationalité bulgare, ont été arrêté.e.s mardi 7 août et devront comparaître devant le juge d’instruction ce mercredi 8 août.

« La police prend cette affaire très au sérieux. »

Face à cette violente agression dont le caractère homophobe reste à confirmer, la ville de Gand, via Martine De Regge, une élue représentant la parole de ville, a envoyé un message de soutien aux deux victimes. « La police prend cette affaire très au sérieux. Cela démontre qu’il faut continuer à œuvrer pour l’acceptation de la communauté LGBT. »