L'eSwatini (ex-Swaziland) vient de vivre sa toute première marche des fiertés

Publié le

Environ 500 personnes ont manifesté, tous drapeaux arc-en-ciel dehors, dans les rues de la capitale, Mbabane, pour une pride historique en eSwatini.

L'eSwatini vient d'avoir sa toute première marche des fiertés
L'eSwatini vient de vivre sa toute première marche des fiertés - Pride Essential / YouTube

Tandis que Paris et Biarritz pavoisaient de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ce samedi 30 juin, l’eSwatini, anciennement appelé Swaziland, célébrait la toute première marche des fiertés de son histoire. Le petit pays enclavé à l’intérieur du territoire de l’Afrique du Sud, est l’un des plus pauvres du continent.

Malgré des remous médiatiques à l’annonce de l’évènement, la manifestation s’est déroulée dans la joie et la flamboyance, sans heurts. D’après News24, environ 500 personnes LGBT+  se sont rassemblées pour afficher leurs identités queer, avec des drapeaux rainbow et intersexe, dans les rues de Mbabane, la capitale. Dans cette monarchie où l’homosexualité reste criminalisée et dont le roi, Mswati II, considère que le fait que deux personnes de même sexe s’aiment est « satanique », il s’agit d’une avancée historique.

Le porte-parole du gouvernement, Percy Simelane, a affirmé à l’AFP que l’eSwatini n’a pas une posture homophobe, disant que c’était un point de vue « injuste » et précisant que c’était au peuple et non au gouvernement, de faire en sorte de dépénaliser l’homosexualité. Pour les associations The Rock of Hope et All Out, cette première marche des fiertés était « un immense succès ». Et il y a fort à parier que les concerné.e.s donnent raison à cet officiel de l’exécutif dans un futur proche.

Centre de préférences de confidentialité

Fermer votre compte ?

Votre compte sera fermé et toutes les données seront définitivement supprimées et ne pourront pas être récupérées. Confirmez-vous ?