La réponse de la Première ministre serbe face aux propos homophobes d'un de ses ministres

Publié le

Ana Brnabic, ouvertement lesbienne, n'a pas laissé passer les propos homophobes tenus par Nenad Popovic sur l'homoparentalité.

La Première ministre en Serbie, Ana Brnabić
La Première ministre serbe Ana Brnabić - Belish / Shutterstock

En Serbie, la vente de livres pour enfants qui mettent en scène des couples de même sexe fait débat. Une polémique nourrie cette semaine par le ministre de l’Innovation et du Développement technologique du gouvernement serbe. « Au moment où nous luttons en tant qu’État pour soutenir la natalité, nous importons des livres d’images gays de la Croatie ! Cela doit être arrêté de toute urgence ! Nous devons (résister, ndlr) contre ceux qui veulent nous convaincre que c’est ok de dire « Roko a deux mamans et Ana a deux papas », s’est emporté le ministre dans un tweet rédigé le mercredi 2 mai.


Le ministre aurait pu s’arrêter là. Mais non. Lorsqu’il lui a été fait remarquer que ses propos incitaient à la violence envers les familles homoparentales, il a choisi de remettre une pièce dans la machine, rapporte Pink News : le ministre a insisté qu’il parlait « en tant que parent et citoyen de Serbie, pays des valeurs traditionnelles ».

« Il a mélangé tous les sujets dans cette déclaration »

La Première ministre serbe, Ana Brnabić, l’une des rares dirigeantes ouvertement lesbienne d’un pays du monde, n’a pas manqué de recadrer son ministre. « Son travail consiste à s’assurer que Roko, Stefan, Milos et tout autre enfant restent en Serbie, au lieu de s’occuper de qui sont leurs parents, ce qui n’est pas tout à fait dans l’esprit de tolérance que ce gouvernement de Serbie veut promouvoir », a lancé la Première ministre depuis Belgrade vendredi 4 mai, rapporte B92, station de radio et chaîne de télévision installée dans la capitale serbe.

Elle a ensuite indiqué qu’elle parlerait en privé à son ministre « dans le but d’essayer de comprendre son message ». Et Ana Brnabić de conclure avec force : « Je pense qu’il a mélangé tous les sujets dans cette déclaration. Il n’y a aucune corrélation entre le taux de natalité et le fait pour une personne d’être homosexuelle. Les homosexuels aussi ont des organes reproducteurs et personne, aucun gouvernement dans le monde ne peut décider s’ils auront ou non enfants ».

mariah carey GIF