JO d'hiver : au tour du patineur belge Jorik Hendrickx de sortir du placard

Publié le

Alors qu'il s'élancera prochainement sur la glace de Pyeongchang en Corée du Sud, le belge Jorik Hendrickx a évoqué pour la première fois son homosexualité et son envie de devenir un modèle.

Crédit photo : site officiel Jorik Hendrickx

Et un de plus. Le patineur artistique belge Jorik Hendrickx a fait son coming-out en direct des Jeux olympiques d’hiver qui se tiennent actuellement à Pyeongchang en Corée du Sud.

Le jeune homme de 25 ans, originaire de Campine (Belgique), a fait cette annonce surprise juste avant de démarrer la compétition, histoire, explique RTL Belgique, de se « concentrer sur ses performances, sans avoir à cacher son orientation sexuelle ». Le sportif, qui dispute ses seconds jeux, a expliqué à la presse belge avoir longuement réfléchi à sortir du placard à Sotchi il y a quatre ans, mais ne pas s’être « senti prêt ».

Dans une belle interview accordée au quotidien Le Soir, le patineur, accompagné en Corée par sa sœur Leona, elle aussi patineuse, explique vouloir être « un exemple et aider les gens » :

« J’ai moi-même été influencé par les « célébrités » qui ont fait publiquement leur coming-out », explique Jorik Hendrickx. « Dans un monde idéal, je ne devrais pas donner cette interview. Malheureusement, il y a encore beaucoup de gens qui pensent par stéréotypes quand il s’agit de couleur de peau ou d’orientation sexuelle. Malheureusement aussi, cela provoque encore pas mal d’exclusions. C’est pour ça que j’ai pensé qu’il était important d’aborder ce thème pour toucher le grand public. »

Avec son coming-out, le patineur belge rejoint la liste des athlètes ouvertement LGBT qui participent aux JO d’hivers 2018, les plus connus étant certainement le skieur américain Gus Kenworthy ainsi que le patineur Adam Rippon, qui a d’ailleurs annoncé hier avoir refusé une invitation de la Maison blanche à venir fêter les victoires de la team USA.