Víctor Gutiérrez, joueur espagnol de water polo, fait son coming-out

Publié le

«Je pensais le faire depuis un certain temps, explique le sportif espagnol au magazine Shangay. J'avais besoin d'avoir une certaine maturité personnelle et sportive».

Víctor Gutiérrez, joueur de water polo, fait son coming-out dans un entretien accordé au magazine gay espagnol Shangay.

L’homme de 25 ans sort du placard en toute sérénité : « Je pensais le faire depuis un certain temps, explique-t-il. J’avais besoin d’avoir une certaine maturité personnelle et sportive ». Il est déjà out auprès de ses proches depuis plusieurs années. « Je vis ma sexualité de façon si positive que je me sentais le devoir de partager cela ». Il poursuit : « Dans mon sport, je n’ai jamais été jugé sur mon orientation sexuelle mais toujours sur mes résultats. En tant qu’athlète homosexuel, je me sens la responsabilité de faire face ». Il espère briser un tabou et évoque une cruelle réalité : « Il y a eu plus de 70 attaques homophobes à Madrid depuis le 1er janvier ».

Lui, se sent très protégé, à la fois dans son milieu professionnel et parce qu’il bénéfice d’un énorme soutien familial : « Je ne me suis jamais senti rejeté ». La première personne à qui il a confié son homosexualité, à 19 ans, est sa mère. Il est également out au sein de son équipe depuis quelques temps : « Quand il y a des propos homophobes, mes coéquipiers serrent les rangs autour de moi ».

Le poloïste croit beaucoup à la force de l’exemple :

« Les choses seraient plus faciles si des athlètes célèbres franchissaient ce pas, surtout dans des sports très médiatisés comme le football ou le basket. Parce qu’ils toucheraient des millions de personnes, ils pourraient faire bouger les choses beaucoup plus vite ».

Lui, a notamment été inspiré par le footballeur allemand Thomas Hitzlperger, même si celui-ci a attendu d’être à la retraite pour sortir du placard. Il marche sur les pas de son ami Javier Raya. Le patineur espagnol, qui a notamment disputé les Jeux olympiques de Sotchi 2014, a fait son coming-out, le 14 mai, en postant, sur Instagram, une photo d’un baiser avec son compagnon (photo ci-dessus).

Javier Raya a félicité son ami en postant une photo souvenir sur Twitter :

https://twitter.com/skateraya/status/735743779068477440?lang=fr

Après la vague de coming-out aux États-Unis, enfin l’Europe ?

 

Cet article est extrait de la chronique Terrains de Jeux du 26 mai, à lire en intégralité ici.