Le «couple» Yann Barthès-Laurent Bon expliquerait le succès du «Petit Journal», selon «Télérama»

Publié le

Dans un long portrait consacré au producteur à succès Laurent Bon, l'hebdomadaire évoque la relation particulière qu'il entretient avec l'animateur vedette de Canal+.

L’homme est très discret. Tellement discret qu’il n’a pas souhaité s’entretenir avec Lucas Armati, journaliste à Télérama, qui signe un long portrait consacré au producteur Laurent Bon dans l’édition sortie en kiosques aujourd’hui. Ce dernier, qui a longtemps produit Le Grand Journal et a lancé, il y a quelques années, Le Petit Journal et Le Supplément, avec le succès que l’on sait, est pourtant devenu un des hommes les plus puissants du PAF.

« PYGMALION DU PRÉSENTATEUR »
Mais parmi celles et ceux qui travaillent avec lui, Yann Barthès, animateur du Petit Journal, « occupe une place à part » selon l’hebdomadaire culturel qui explique que la réussite de leur société de production commune « tient de la force du couple qu’il forme avec Laurent Bon ». Laurent Bon est qualifié de « pygmalion du présentateur » et un collaborateur cité par Télérama explique qu’il « lui est indispensable ». Le journaliste rapporte que d’après leurs proches, « leurs blagues lancées dans l’intimité » se retrouvent souvent à l’antenne.

Si Le Petit Journal est l’une des émissions les plus gay-friendly de la télé, Yann Barthès a toujours été très protecteur de sa vie personnelle. Dans un portrait récent que lui a consacré GQ et titré « L’énigme Yann Barthès », l’animateur avait fixé les règles avant de recevoir la journaliste Anna Topaloff : « […] pas de questions personnelles. Ni sur la famille ni sur les amours. » De son côté, Laurent Bon est d’une « discrétion maladive », selon l’hebdomadaire, qui explique qu’il accorde très peu d’interviews et qu’il fuit les mondanités.

À lire dans Télérama, actuellement en kiosques.