Les «curieuses tribulations» de Marc Aillet, l’évêque de Bayonne [Baptisés]

Publié le

Déplacement en Russie, proximité avec l'extrême droite et les milieux homophobes: les prises de position de Marc Aillet divisent même au sein de sa chapelle.

Avec d’autres personnalités de la galaxie « Manif pour tous », l’évêque de Bayonne Marc Aillet s’est rendu en Russie en avril 2014 où il a rencontré des nationalistes de Russie unie. Quelques mois plus tard, c’est lui qui a accueilli dans son diocèse un porte-parole du World Congress of Families (WCF), une organisation soutenue par des proches de Vladimir Poutine au sein de laquelle siège la députée Elena Mizulina, qui joua un rôle-clé dans l’adoption des lois contre la « propagande » de l’homosexualité en Russie.

Le diocèse de Bayonne a dû assumer la responsabilité financière de plusieurs déplacements. Or, en 2013, le budget était en déficit de 10 %. Des difficultés financières qui s’ajoutent à une certaine désapprobation des fidèles : plusieurs ont quitté l’église depuis l’arrivée de Marc Aillet et ses prises de position en faveur de l’extrême droite. À lire sur Baptisés.

Photo Capture