Adèle Haenel: «Céline? C’est intime»

Publié le

L'actrice poursuit son coming-out pour initié.e.s dans un entretien à «Télérama».

Puisque nos demandes d’interview d’Adèle Haenel n’ont à ce jour pas (encore) abouti, la Yagg Team doit se contenter des interviews des autres médias. Qu’à cela ne tienne, il y a parfois des paillettes à en tirer. Comme dans cet entretien post-it publié par Télérama. Sur l’un des petits papiers est inscrit le prénom « Céline », allusion à sa déclaration d’amour à « Céline » [Sciamma] lors de la dernière cérémonie des César. Après un « C’est des questions intimes » prononcé dans un sourire, elle s’en sort avec une pirouette, plaisantant sur la marque éponyme et l’écrivain Louis-Ferdinand Céline (à 7’23) :

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Adèle Haenel, entretien post-it – CANNES 2014

L’actrice, qui est à l’affiche de deux films présentés à CannesL’Homme qu’on aimait trop d’André Téchiné et Les Combattants de Thomas Caillet –, dit également que Virginie Despentes est la première auteure dont elle a lu tous les livres. Qu’elle préfère Naomi Watts à Monica Bellucci – pour Mulholland Drive. Et qu’elle aurait aimé remporter Roland Garros, aussi. Des réponses dans lesquelles de nombreuses lesbiennes et bi.e.s se reconnaitront sans difficulté.