Corinne Bouchoux, sénatrice et lesbienne [Cairn]

Publié le

Dans un long entretien à la revue «Parlement[s]», la seule parlementaire ouvertement lesbienne raconte son ascension.

Sénatrice EELV depuis 2011, Corinne Bouchoux est, dit-elle, « une anomalie statistique ». « Je multiplie les obstacles, je suis femme, je suis jeune et je suis lesbienne et je ne cumule pas les mandats donc je suis une quadruple anomalie statistique ici », explique-t-elle dans un long entretien réalisé en février 2013, extrait d’un dossier sur les femmes en politique de la revue Parlement[s] et publié sur Cairn.info. Elle y raconte comment elle est venu au militantisme, associatif d’abord, politique après l’accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de l’élection présidentielle de 2002, puis son arrivée au Sénat.

« Quand je suis arrivée ici, il y avait tous les papiers à remplir et tout, et là on m’a bien fait comprendre que j’étais la première, en plus avec enfant. Le logiciel n’était pas fait pour ça donc ça leur a posé pleins de problèmes, d’ailleurs ce n’est toujours pas surmonté. Je suis donc sénateur et pas sénatrice et ma compagne est « conjoint » de sénateur. Ils n’avaient pas prévu dans le logiciel « Madame et Madame » avec des enfants : c’est drôle. »

À lire sur Cairn.info.

Photo Capture