Christine Boutin, «victime» de «Fais pas ci, fais pas ça»

Publié le

Les auteur.e.s de la série se sont permis une petite pointe d'humour méchant en mentionnant l'ex-présidente du Parti chrétien-démocrate.

[mise à jour, 15h40] Ajout d’une réaction du producteur de la série

Dans un message publié hier, mercredi 13 novembre, sur Twitter, Christine Boutin s’est comparée à la ministre de la Justice Christiane Taubira, cible d’injures racistes. Pour l’ancienne présidente du Parti chrétien-démocrate, qui se dit victime quotidienne de quolibets, la Garde des Sceaux est bien mieux lotie.

« L’allusion méchante » est survenue hier soir lors de la diffusion d’un épisode de la série Fais pas ci, fais pas ça sur France 2. Denis Bouley (Bruno Salomone) y a fait appel aux services de Tatiana (Frédérique Bel) pour décorer la salle du mariage, une cantine d’IUT en piteux état. Tatiana déchante : « C’est impossible ! C’est comme si tu me demandais de transformer, je sais pas, moi… Christine Boutin en Scarlett Johansson en 24 heures ! »

Il a également été question de coming-out dans cet épisode où Renaud Lepic (Guillaume de Tonquédec), visiblement embarrassé, a demandé à sa fille Charlotte (Canelle Carré-Cassaigne) de ne pas parler de sa relation avec sa petite amie, Marie, devant ses grands-parents aux opinions politiques conservatrices.

Interviewé par une consœur de 20 Minutes, le producteur de la série Guillaume Renouil a expliqué qu’il n’y avait pas d’animosité personnelle à l’encontre de Christine Boutin et qu’elle a été mentionnée comme ont pu l’être « des actrices, des acteurs, des marques ». La réaction de la responsable politique sur Twitter est selon lui « une façon de faire parler de soi », mais il estime qu’elle a franchi une certaine limite : « Qu’elle associe cela aux insultes reçues en ce moment par Christiane Taubira, là, c’est n’importe quoi », juge-t-il.

Pour voir ou revoir l’épisode en replay, rendez-vous sur le site de France 2.

Photos Capture (Frédérique Bel) et YouTube (Christine Boutin)