Le maire d’Arcangues s’entête face à la sous-préfecture [AFP]

Publié le

Une brève échauffourée a opposé des sympathisant.e.s de la «Manif pour tous» à des militant.e.s pro-égalité des droits.

Reçu ce lundi 24 juin à la sous-préfecture de Bayonne, le maire d’Arcangues Jean-Michel Colo a notifié au représentant de l’État son refus de marier un couple de même sexe. L’élu indique qu’il bénéficie « d’un petit sursis jusqu’à jeudi, jour où [il doit se] réunir avec [ses] adjoints pour prendre une décision ».

« Formellement il ne lui a pas été notifié de délai, a répliqué le sous-préfet Patrick Dalennes. J’ai noté sa demande mais la décision ne m’appartient pas, je dois en référer au préfet. » De son côté, Jean-Michel Colo a indiqué qu’il « ne cèdera pas ». À sa sortie de la sous-préfecture, il a été chaleureusement accueilli par des sympathisant.e.s de la « Manif pour tous » venu.e.s lui apporter leur soutien. Face à eux/elles, des militant.e.s pro-égalité manifestaient en arborant la banderole : « Homophobe – Intégriste – Facho : on veut tes droits, pas ton avis ».

Une échauffourée a finalement éclaté entre les deux camps après qu’un pro-égalité s’est approché du groupe adverse. Il a été interpellé et placé en garde à vue pour « faits de violence ». Lire la dépêche AFP sur le site du Parisien.