Lancement d’un site pour la liberté de circulation des séropositifs dans le monde

Publié le

Dans près de 50 pays, des mesures discriminatoires sont prises à l'encontre des séropositifs. Une situation jugée inacceptable par Jean-Luc Romero, à l'origine de cette initiative.

Liberté de circulation, c’est le nom du site lancé par Élus locaux contre le sida, pour alerter sur les discriminations subies par les séropositifs dans le monde. Traduit en anglais et en espagnol, ce site présente la situation, qui n’est guère brillante.

Selon le site, dans près de 50 États membres de l’ONU, des mesures discriminatoires à l’encontre de la liberté de circulation des personnes touchées par le VIH/sida sont appliquées. Cela va de l’interdiction d’entrée sur le territoire à l’expulsion quand la séropositivité est découverte.

UN SOUTIEN DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE
Le site a pour but d’informer sur cette situation mais propose aussi de s’engager en signant une pétition contre les discriminations à la liberté de circulation. Cette initiative, qu’on doit à Jean-Luc Romero, président des Élus locaux contre le sida, est soutenue financièrement par la Région Ile-de-France, et sera officiellement lancée ce soir, en présence de George Pau-Langevin, ministre déléguée à la Réussite éducative.