Remise du prix Pierre Guénin à Virginie Despentes et Paris Foot Gay, la vidéo

Publié le

Fait Chevalier des Arts et des Lettres, Pierre Guénin a récompensé Virginie Despentes et le Paris Foot Gay pour leur engagement contre l'homophobie.

Lundi 14 mai, se tenait la remise du prix Pierre Guénin contre l’homophobie 2012 à la mairie du IVe arrondissement de Paris, précédée de la décoration de Pierre Guénin lui-même, fait Chevalier des Arts et des Lettres. Après quelques morceaux du chœur de variétés Podium Paris, Christophe Girard, adjoint au maire de Paris, a retracé la vie de Pierre Guénin, rappelant anecdotes et faits d’armes de l’artiste, journaliste et éditeur, avant d’épingler au revers de sa veste la médaille de Chevalier des Arts et des Lettres en hommage à ses actions pour la visibilité des gays dans la société et les médias.

Fraîchement décoré, Pierre Guénin a par la suite remis le prix qui porte son nom à Virginie Despentes. Émue, la romancière et réalisatrice a vivement remercié le jury, avant de mentionner que « devenir lesbienne à 35 ans » avait été la découverte de sa vie (Virginie Despentes marchera-t-elle sur les pas de Cynthia Nixon, qui déclarait en janvier dernier avoir « choisi d’être lesbienne » ?). La réalisatrice de Bye Bye Blondie a ensuite transmis le chèque de 2000 euros au collectif Gouine Comme un Camion pour financer le char qui sera apprêté en vue de redonner de la visibilité aux lesbiennes lors de la Marche des Fiertés le 30 juin prochain.

Louis Nicollin déchu de son prix en raison d’un énième dérapage verbal, c’est à Paris Foot Gay qua été attribuée la récompense. « On peut regretter que son vocabulaire témoigne trop souvent du folklore du Sud de la France » a avancé Pierre Guénin à propos de la sortie du président du club de football de Montpellier, avant de remercier chaleureusement Pascal Brethes, porte-parole du Paris Foot Gay, pour les actions du club participant à « montrer une image différente, et de témoigner de la diversité des membres de notre communauté ».