Clélia Richard et Serge Portelli: «Parler de droit à l'enfant, c'est une vraie supercherie intellectuelle»

Publié le

Serge Portelli et Clélia Richard, les auteurs du livre «Désirs de Familles» étaient présent-e-s lors des Rencontres nationales Adoption et Homoparentalité le 6 avril au Génopôle d'Evry, dans l'Essonne. Interview.

L’avocate Clélia Richard et le magistrat Serge Portelli sont les auteur-e-s de Désirs de Familles, un ouvrage qui mêle entretiens avec plusieurs familles homoparentales et analyses juridiques. À l’occasion des Rencontres nationales Adoption et Homoparentalité organisées à Evry le 6 avril dernier, le duo a pu apporter un point de vue juridique sur cette question : « Il ne s’agit pas d’un problème de droit, explique Serge Portelli, mais bien politique ». Critiques vis-à-vis du vide juridique que subissent les familles homoparentales, Clélia Richard et Serge Portelli parlent clairement d’une discrimination des institutions françaises et s’opposent à l’emploi de l’expression « droit à l’enfant », qui tend à chosifier l’enfant, et préfèrent parler de « droit à fonder une famille ». Interview.

Désirs de Familles, Serge Portelli et Clélia Richard (Éditions de l’Atelier).

Voir aussi Rencontres nationales Adoption et Homoparentalité : le reportage