Cinq hommes gays ont été agressés en un week-end à Barcelone

Publié le

Cinq hommes gays ont été victimes d'attaques violentes au cours du week-end dernier à Barcelone en Espagne.

barcelone
La ville de Barcelone en Espagne - basiczto / Shutterstock

L’Observatoire espagnol contre l’homophobie a annoncé sur son compte Twitter dimanche 30 mai que cinq hommes gays ont été violemment agressés dans trois attaques distinctes en un week-end. L’un d’entre eux a dû subir une chirurgie faciale après que lui et ses amis ont été attaqués sur la plage de Somorrostro.

D’après le média TOT Barcelona, deux couples gays et leurs ami·es se promenaient le long de la plage dans le quartier balnéaire de La Barceloneta samedi 29 mai à 22 heures. Des hommes armés se sont approchés du groupe et ont laissé s’enfuir les ami·es des deux couples. Les agresseurs se sont alors jetés sur les quatre hommes. « L’un d’eux s’est approché de nous et a donné des coups de pied à l’un d’entre nous et c’est à ce moment-là que nous nous sommes levés et qu’ils ont commencé les coups. C’était horrible  », témoigne une victime au média catalan.

Personne sur la plage n’est venu en aide aux couples. « Ils nous ont déchiré les vêtements, nous ont jetés par terre ; mon petit ami a été blessé à la bouche et on nous a dit aux urgences, où nous avons passé toute la nuit, qu’il aura besoin d’une chirurgie maxillo-faciale  », ajoute la victime.

Cette attaque est survenue quelques heures seulement après une agression similaire dans le quartier de Gràcia. La victime, Marc Sagt, a témoigné sur son compte Twitter. À neuf heures du matin, il aperçoit un groupe d’hommes dans la rue qui, d’après lui, se moquent de lui. L’un d’eux s’approche, lui dit quelque chose qu’il n’a pas pu entendre et lui donne un coup de pied dans la main et ils partent. « Heureusement, ce n’était rien. M’ont-ils frappé pour parce que je suis gay ? C’est l’option la plus probable  », écrit-il.

« Ce genre d’expériences n’est que la partie visible de l’iceberg », poursuit-il. « Jusqu’à quand devons-nous continuer à supporter ces attaques ? »

La troisième attaque est survenue dimanche 30 mai à 21 heures. Un homme gay se promenait dans l’auditorium de Barcelone lorsqu’un passant l’a insulté puis s’est jeté sur lui.

Eugeni Rodríguez, le président de l’Observatoire espagnol contre l’homophobie a fermement dénoncé une série «  d’agressions barbares ».

« C’est une spirale à laquelle nous ne sommes pas habitués », explique-t-il à The News 24. « C’est terrible qu’après la pandémie, nous soyons dans cette situation. »

« Depuis le Bureau de non-discrimination, nous activons le protocole avec l’Observatoire contre l’homophobie pour assurer des conseils juridiques et un soutien psychosocial aux victimes. Nous ne normaliserons jamais cette situation  », a tweeté Marc Serra Solé, responsable des droits civiques du conseil municipal de Barcelone.

 

Centre de préférences de confidentialité