Becky Chambers : « Créer des personnages aliens me permet simplement de me débarrasser de mes idées préconçues sur le genre, le sexe »

Publié le

L’autrice américaine Becky Chambers a publié en février le quatrième et dernier tome de sa saga de science-fiction « The Wayfarers : The galaxy, and the ground within ». Komitid a mené un entretien avec l’autrice et la traductrice française des trois premiers tomes, Marie Surgers, autour de son œuvre.

Becky Chambers (à gauche) et Marie Surgers (à droite) - DR
Article Prémium

L’autrice américaine Becky Chambers a publié en février le quatrième et dernier tome de sa saga de science-fiction The Wayfarers : The galaxy, and the ground within. Komitid a mené un entretien avec l’autrice et la traductrice française des trois premiers tomes, Marie Surgers, autour de son œuvre.

La saga des Voyageurs (aux éditions L’Atalante) raconte le quotidien et les aventures de plusieurs séries de personnages, des centaines d’années après l’exil et le sauvetage des Humains par d’autres espèces au sein de l’Union Galactique. Becky Chambers met l’accent sur les relations sociales et les échanges entre toutes les espèces à bord d’un vaisseau comme au cœur de planètes cosmopolites. La date de sortie du dernier tome en France n’est pas encore connue.

Komitid : Quand êtes-vous rentrées en contact pour la première fois?

Marie Surgers : Il y a six ans, en novembre 2015. J’étais en train de finir la traduction du premier livre de Becky, et j’avais des questions sur le genre de personnages secondaires. On a échangé 50 pages de mails.

Becky Chambers : Et j’ai été ravie d’y répondre ! Ça prouvait qu’elle avait compris mon travail et qu’elle était la bonne personne pour le traduire.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous