Jugement contre les lois criminalisant l'homosexualité : « c'est monumental pour les droits des LGBT+ en Malaisie »

Publié le

Dans une décision historique, un tribunal de Malaisie a rejeté la condamnation en 2019 d'un homme gay arrêté pour avoir eu des relations sexuelles.

malaisie lgbt manif
Manifestation à Kuala Lumpur le 22 mars 2019 - Izzuddin Abd Radzak / Shutterstock
Article Prémium

Jeudi 25 février, la Cour fédérale de Malaisie a annulé les accusations portées contre un homme de 35 ans arrêté par la police lors d'une perquisition contre une soirée gay présumée tenue dans une résidence privée. Onze hommes ont été détenus et condamnés en vertu de loi de 1995 de l'État malaisien de Selangor, qui interdit « les rapports sexuels contre l'ordre de la nature avec tout homme, femme ou animal », d’après Reuters. En vertu de cette loi, les personnes risquent jusqu'à trois ans de prison et une amende de 1 200 dollars.

Plusieurs des hommes arrêtés lors de la perquisition ont plaidé coupable et ont eu des peines « d'emprisonnement, d'emprisonnement et de coups de bâton », selon Human Rights Watch. D'autres attendent toujours d'être jugés.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous