Témoignages : y a-t-il un déni de légitimité pour les personnes bies ou pan en couple hétéro ?

Publié le

Ils ou elles sont en couple perçu comme hétérosexuel par la société, et ces personnes sont bi ou pansexuel.les. Fouad, Aliénor, Camille et Clément racontent à Komitid le manque de reconnaissance de leur identité.

Article Prémium

Ils ou elles sont en couple perçu comme hétérosexuel par la société, et ces personnes sont bies ou pansexuel.les. Fouad, Aliénor, Camille et Clément racontent à Komitid le manque de reconnaissance de leur identité, y compris dans la communauté LGBT+.

Fouad*, 38 ans, Paris : « C’est comme deux camps qui essaient de te tirer de leur côté »

« Si j’étais homo ce serait plus simple ». Cette réflexion, Fouad*, 38 ans, se la fait parfois : « Bi ça peut être perçu comme une personne qui ne sait pas où elle en est, qui se cherche. Homo c’est clair pour tout le monde ». Cela fait pourtant longtemps que ce Parisien sait qu’il peut être attiré sexuellement et romantiquement par des hommes et des femmes.

Lors de ses premières rencontres avec des hommes, dans sa vingtaine, il se présente comme hétéro. « Comparé à eux qui étaient exclusivement gays, je l’étais. Je ne savais pas ce qu’était la bisexualité ». En couple avec une femme depuis trois ans, son orientation sexuelle peine à être reconnue. « Je me prends des réflexions des deux côtés : des hétéros me disent “ t’es avec une meuf, t’es hétéro, tu as juste des envies orientées ponctuelles ” et des potes gays m’ont déjà dit que ma copine était une couverture et que j’étais complètement gay. C’est comme deux camps qui essaient de te tirer de leur côté. Alors que je ne me reconnais ni dans l’un ni dans l’autre », explique-t-il.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous