Bolu Okupe, le fils d'un politicien nigérian homophobe, fait son coming out gay

Publié le

Bolu Okupe a récemment fait son coming out. Il a posté une photo de lui s’affichant fièrement torse nu avec un drapeau et un short rainbow. Face à une avalanche de trolls, il riposte aux commentaires homophobes.

Bolu Okupe/Capture d'écran Instagram @boluokupe - Xavier Héraud

Voici les mots que Bolu Okupe, 27 ans, a mis en légende de sa photo Instagram publiée jeudi 21 janvier sur laquelle il porte fièrement les couleurs LGBT+ :

« Oui, je suis gay ! »

Pour ce fils d’un politicien nigérian, cette photo est une belle manière de répondre aux différents commentaires haineux qu’il a pu recevoir après avoir parlé publiquement de son homosexualité.

Bolu Okupe vit en France. Il est diplômé de l’université de Manchester depuis 2015. Ceux qui fréquentent la scène voguing ont déjà pu le voir participer à un ball. Son père a été conseiller média de l’ancien président du Nigeria, Olusegun Obasanjo. Ce dernier considérait l’homosexualité comme étant à la fois indigne de la Bible et de l’Afrique.

De nombreuses réactions homophobes

Bolu Okupe a reçu de nombreux de commentaires homophobes. Un utilisateur l’a notamment menacé de faire de lui « un cadavre » s’il revenait au Nigeria.

« Nous sommes de couleur noire, n’allons jamais contre notre Dieu ! ! Reste avec ta stupidité en France », écrit cet autre internaute.

Bolu Okupe lui a répondu ainsi :

« Votre mentalité est tragique. Je suis désolé pour vous. Votre religion vous a transformé en imbécile psychotique qui pense qu’il est normal de tuer des gens… D’abord, votre stupidité me dit de rester en France. Mais monsieur, qui a amené le christianisme aux Africains ? Ce sont les Français et les Anglais. Vous êtes toujours coincé au 18e siècle. J’espère qu’un jour vous vous instruirez. Sinon vous allez mourir ignorant et du mauvais côté de l’histoire. » 

Pour éviter d’autres dérives, Bolu Okupe a, depuis, effacé la section des commentaires de son post.

Le père de Bulo Okupe n’a pas tardé à réagir sur Twitter en reconnaissant qu’il savait que son fils était gay  : « J’étais au courant de sa nouvelle orientation depuis un moment maintenant. Il sait qu’en tant que chrétien et témoin du Christ, je m’oppose avec véhémence à l’homosexualité car elle est contraire aux préceptes avoués de ma foi chrétienne. Je regarde au-delà de la surface ou du physique. Ici, je vois un défi spirituel majeur à venir, mais je sais que comme mon Dieu vit, toute cette saga se terminera par Louange au Tout-Puissant Jéhovah que je sers jour et nuit. »

 

Le Nigeria connaît un fort courant religieux conservateur qui se répercute dans son gouvernement et la société. Plus de 53 % de ses citoyen.ne.s sont musulman.ne.s et la quasi-totalité du reste de la population s’identifie comme chrétienne. La tendance générale du pays reste très conservatrice et la place de la communauté LGBT+ y est quasiment inexistante.