Cette mère Noël lesbienne de 77 ans distribue des cadeaux aux enfants LGBT+ isolés

Publié le

Voici un exemple d’un bel esprit de Noël… « Queer Santa » est une femme lesbienne de 77 ans nommée Linda Warren et elle offre des cadeaux à tous les enfants LGBT+ rejetés par leurs proches.

Queer Santa - Linda Waren/Facebook

Depuis maintenant 22 ans, Queer Santa alias Linda Warren, une mamie lesbienne de 77 ans met un point d’honneur à distribuer des cadeaux de Noël aux enfants LGBT+ rejetés par leurs proches. C’est au Center on Colfax, un centre pour jeunes LGBT+ à Denver dans le Colorado que cette super mère Noël gâte les enfants de cadeaux.

Mais cette année, sa mission semble légèrement différente avec la pandémie du coronavirus… C’est avec un masque et une visière transparente qu’elle a agrémenté son costume de mère Noël afin de respecter les gestes barrières. À la place de la fête et du spectacle qu’elle organise habituellement, les cadeaux sont distribués directement dans la rue dans les voitures des personnes qui accompagnes les jeunes enfants LGBT+ du quartier.

Tout au long de l’année, Linda Warren récolte des dons auprès d’un grand nombre de personnes pour pourvoir ensuite acheter l’ensemble des cadeaux qu’elle distribue au moment de Noël et ce sont des bénévoles qui participent à l’opération pour emballer les cadeaux. Les enfants peuvent ensuite s’inscrire à l’opération pour recevoir leur cadeau.

D’après le média LGBT+ PinkNews, cette opération est à l’initiative de Linda Warren et lui tient vraiment à cœur depuis des années, c’est sa manière de contribuer au bien-être des enfants LGBT+, ayant elle-même été rejetée par sa famille quand elle était jeune.

« À l’époque, je n’étais pas du tout acceptée. Si quelqu’un découvrait que vous étiez homosexuel, vous n’aviez guère d’amis. Ma famille a découvert que j’étais lesbienne après mon adolescente et ils m’ont tous reniée. Il est donc très important pour moi de m’assurer que tous les enfants soient pris en charge et que nous pouvons faire tout ce que nous pouvons pour eux. […] Il y a 22 ans, j’ai prévenu le Centre que je ferais cette opération mais je voulais que personne ne soit rejeté. Les enfants n’ont pas besoin d’être LGBT+ pour recevoir un cadeau de ma part. »